Liège Une troisième station de mesure sera installée près du boulevard Destenay

Chaque Liégeois fumerait, chaque jour, 3,1 cigarettes… sans s’en rendre compte. Selon Sophie Lecron en effet, une application est parvenue à mesurer, via ses propres stations et à l’aide de la géolocalisation de smartphone, la qualité de l’air. Sans détailler le procédé, il semble que les Liégeois sont plus mal lotis qu’à Namur (1,6 cigarette par jour) qu’à Gand (2,3 cigarettes par jour) et même qu’à Bruxelles, rue Royale (2,1 cigarettes par jour).

Ce constat a donc poussé la cheffe de groupe PTB à interroger l’échevin de l’Environnement, André Schroyen, notamment sur les dispositifs mis en place pour contrôler la qualité de l’air à Liège et, in fine, améliorer celui-ci. La bonne nouvelle, c’est qu’une troisième station de mesure de la qualité de l’air devrait être mise en place prochainement.

"En ce qui concerne l’implémentation d’une troisième station fixe de mesure de la qualité de l’air liée au trafic automobile, je vous informe que le collège communal a marqué son accord, le 13 mars dernier, pour un tel placement dans le domaine public", a indiqué l’échevin.

La localisation retenue ne l’a pas été au hasard puisque c’est au niveau de la rue du Vertbois que cette station sera installée, "de préférence dans la pelouse aux abords du square". Et donc le long du boulevard Destenay. C’est ici en effet que le trafic automobile est relativement dense… "il s’agit d’un lieu qui draine une certaine affluence avec de nombreux étudiants, des travailleurs, et le passage de 20.000 véhicules par jour", remarque encore l’échevin. La proximité de l’athénée Liège 1 est bien sûr liée au choix de cet endroit.

L’Issep doit toutefois solliciter et obtenir un permis d’urbanisme ad hoc pour pouvoir placer cette station… "nous sommes en attente de cette demande".

Parallèlement à cela, l’échevin a rappelé que le ministre Carlo Di Antonio avait marqué sa volonté de placer, dans les écoles, des dispositifs de mesure de la qualité de l’air. Le marché public est actuellement en cours d’élaboration.