Liège Le TempoColor va une nouvelle fois faire vibrer Liège sur fond de justice sociale.

Depuis dix-sept ans déjà, le TempoColor fait résonner, à Liège, le cri de la solidarité… Et en autant d’années, les thématiques qui y sont abordées n’ont pas perdu de leur pertinence.

Pour cette édition 2017, ce festival urbain, "accessible gratuitement dès le plus jeune âge", aura pour fil rouge cette "nécessité de réduire les inégalités"; avec un focus sur l’habitat pour tous qui présentera des alternatives concrètes au logement dit conventionnel. Un week-end est à retenir : du vendredi 22 au dimanche 24 septembre... Mais que fait-on au TempoColor ?

Les artistes-militants échangent autour de la question des inégalités. Durant le festival, divers acteurs et entrepreneurs solidaires présentent leurs projets, leurs alternatives, leurs ambitions. Et si la thématique peut parfois sembler austère, le TempoColor se veut aussi convivial que solidaire. C’est un échange à vivre en famille : marionnettes, fanfares et autres spectacles pour le jeune public sont au programme, pour que l’art soit aussi un vecteur du message que porte le TempoColor.

Organisé par une plateforme réunissant plusieurs associations en partenariat avec la Ville de Liège, le festival propose aussi de nombreux concerts, des expositions, du théâtre de rue, des spectacles et d’autres ateliers… "autant d’invitations surprenantes à une réflexion active sur nos modes de production et de consommation, ainsi que leurs conséquences".

Festival atypique, le TempoColor ne fonctionne donc pas avec un droit d’entrée mais table sur une fièvre solidaire contagieuse. La place des Carmes, la place Cathédrale, la place Saint-Lambert et bien d’autres spots liégeois, seront à investir.

Un programme riche, varié, solidaire...

En marche depuis le 6 septembre dernier avec le vernissage de l’exposition photos 1 % le privilège à l’ère de l’inégalité globale (jusqu’au 18 octobre aux Chiroux), le Temp Color, c’est surtout trois journées d’animations urbaines, ces 22, 23 et 24 septembre.

Vendredi 22 septembre, dès 17 h, les concerts et DJ sets animeront la place des Carmes avec un parcours découverte de musique du monde. On annonce Yallah Bye !, Electric Vocuhila, Togo All Stars ou encore Abel Irie & Livity.

Samedi 23 septembre, dès 12 h 30, les places Cathédrale, St-Lambert, St-Étienne et les piétonniers seront investis par du théâtre de rue, les marionnettes et d’autres spectacles pour jeune public. La place Cathédrale sera en outre le point de rassemblement de jeux, d’ateliers et d’interventions engagées… de 12 h 30 à 17 h 30.

Dimanche 24 septembre, place au petit-déjeuner solidaire (au musée de la Vie wallonne) et au Repair Café (14 h-18 h à l’école des devoirs La Tchicass). Entre autres.

En savoir plus

www.tempocolor.be