Liège Il s’occupera notamment des questions de sécurité lors des fêtes dans le centre

C’est le revers de la médaille… on ne peut pas être une ville festive et ne jamais se réveiller avec la gueule de bois. Ces dernières années, Liège a connu plusieurs débordements en matière de sécurité, dans le quartier du Carré notamment; c’est la raison pour laquelle les autorités et les acteurs de terrains se sont entendus sur la création d’un nouvel organe, spécifiquement chargé des problématiques liées au monde de la nuit.

Lundi soir, c’est à l’unanimité que le conseil communal s’est prononcé en faveur de la création de ce conseil de la nuit. La volonté étant de commencer le travail "avec les deux quartiers dans lesquelles des actions sont déjà en cours : Le Carré et Roture".

Attention toutefois, comme l’indiquait le bourgmestre Willy Demeyer lundi soir, "il y aura un conseil de la nuit mais pas de bourgmestre de la nuit car je pense qu’il peut y avoir un responsable de la politique de la nuit mais, dans une ville, il n’y a qu’un bourgmestre". Il y tient…

Pour la Ville, trois fonctions sont prévues et seront attribuées par le conseil. Un médiateur politique assurera le relais et la représentation des actions entreprises par le conseil de la nuit. Cette fonction sera exercée en coordination avec le fonctionnaire sanctionnateur et enfin, un assistant administratif sera attaché à un service de l’administration.

Notons que Liège se dote aujourd’hui d’un conseil de la nuit… à l’instar de villes comme Paris, Londres ou encore Barcelone.