Liège Thimothy et Jules n’avaient que 4 et 7 ans. Ils ont été égorgés par leur papa.

Timothy et Jules n’avaient que 4 et 7 ans. Samedi matin, ils ont succombé à la folie meurtrière de leur père Eddy Michel.

Tout commence samedi matin. Séparé depuis quelques semaines de son épouse, Eddy vit manifestement très mal la rupture. Toutefois pour ne pas perdre le contact avec ses enfants, le papa, enseignant de profession, les accueille régulièrement chez lui.

C’est dans ce cadre que vers 8 h 30, la maman et les deux enfants se sont rendus au 1 de la rue du Sergent Merx, à Liège.

Eddy a ouvert la porte pour accueillir ses deux gamins. Mais les choses ne se sont pas passées calmement. Une énième dispute a éclaté entre les adultes, Eddy finissant par casser une vitre de la voiture de son ex-compagne.

Pour ne pas envenimer les choses, la maman a préféré battre en retraite. Elle est remontée dans son auto, a roulé quelques dizaines de mètres et s’est alors arrêtée pour appeler les parents d’Eddy. "Votre fils ne va pas bien du tout", leur a-t-elle dit en substance. "Il serait préférable que vous alliez le voir tout de suite."

Les grands-parents des deux enfants se sont alors immédiatement rendus au domicile de leur fils. Selon les premiers éléments de l’enquête, ils auraient croisé Eddy alors que ce dernier se trouvait dans sa voiture et venait de démarrer.

Puis, une fois dans la maison, les deux malheureux grands-parents ont découvert le drame. Timothy et Jules avaient été tués par leur père.

Il semblerait que ce dernier se soit rué sur eux et les ait tués à coups de couteau. Les deux petites victimes portaient des traces de coups sur le thorax et auraient été égorgées. Une disqueuse était également tachée de sang, même si rien n’indique qu’elle ait été utilisée.

L’alerte a été immédiatement donnée mais il n’y avait malheureusement plus rien à faire pour sauver les enfants.

Le père, lui, a été interpellé très vite après l’alerte. Il se trouvait à proximité et s’était entaillé les veines des avant-bras. Il a été transporté à l’hôpital.

Ses blessures n’étaient toutefois pas trop graves puisqu’après avoir été soigné, il a été amené dans les locaux de la police de Liège pour y être interrogé.

Selon nos informations, l’homme aurait reconnu les faits. On ne voit pas comment il aurait pu en être autrement puisqu’il avait été vu par des voisins. Il avait du sang sur lui au moment de quitter la maison du drame.

Eddy Michel devait être entendu en toute fin de soirée par le magistrat instructeur qui, sans nul doute, devait le placer sous mandat d’arrêt pour double infanticide.