Liège

La mise en conformité des enseignes est l'objectif

L’affaire n’est pas neuve mais elle a pris, ces dernières années, une certaine ampleur, alors que de nombreux commerçants du centre-ville de Liège se plaignent de la multiplication d’enseignes "criardes" dans le cœur historique de la cité. Comprenons : des enseignes qui gâchent le patrimoine local.

Sans limiter ces critiques aux seuls night-shops, ce type de commerce est particulièrement visé; d’autant que leur présence, place du Marché notamment, est importante. Aujourd’hui, la Ville de Liège annonce toutefois avoir obtenu de bons résultats à la suite de son opération Léopold-Marché

Mi-2016 déjà, l’échevin de l’Urbanisme et l’échevin du Développement commercial décidaient de travailler sur l’amélioration de la qualité des enseignes, en priorité dans le centre ancien protégé. Une opération pilote a donc été menée, rue Léopold et place du Marché.

Concrètement, c’est une démarche systématique en 9 étapes qui a été établie, avec une phase de diagnostic, suivie par un contact avec les exploitants et, enfin, un rapport et une mise en conformité.

Le Parquet avait de son côté fait savoir qu’il ne poursuivrait pas… dès lors, si des résultats sont visibles (des démarches seraient entreprises par de nombreux commerces) "il reste quelques irréductibles"… et les échevins ont décidé d’aller en justice pour faire juger 11 cas pour lesquels aucune démarche n’a été entreprise par l’exploitant ou le propriétaire. Les 6 premières plaintes ont été déposées et la première audience a eu lieu ce 27 juin…

À noter que cette opération a aussi abouti à l’adoption, en juin, d’une directive pour décrire avec précision ce qui doit être fait… elle a été mise à disposition sur le site Internet de la Ville. Le prochain guide publié par la Ville aura pour thématique : "Reconvertir un ancien rez-de-chaussée commerçant."