Liège

Un étudiant a été privé de liberté dans la nuit de samedi à dimanche. Il affirme ne se souvenir de rien.

Alors que les étudiants liégeois attendent 2020 et la construction d'une salle des fêtes, les soirées estudiantines se tiennent dans des hangars situés, rue de Droixhe, à l'endroit même de la future construction. C'est là qu'une soirée estudiantine a eu lieu samedi soir et ce jusqu'à l'aube. C'est dans ce contexte qu'en fin de nuit une jeune fille âgée de 21 ans a appelé la police de Liège. Elle voulait déposer plainte contre un jeune homme d'un an son aîné. Selon, elle, l'étudiant aurait profité d'un moment où les deux jeunes se trouvaient isolés pour lui faire subir un viol digital.

Interpellé sur place, l'étudiant en question n'a pas nié les faits, expliquant ne se souvenir de rien. Sans antécédent judiciaire, l'auteur présumé a été privé de liberté et déféré au parquet de Liège dans l'après-midi de dimanche. Un juge d'instruction a été saisi du dossier et la délivrance d'un mandat d'arrêt a été requise à l'encontre du suspect.