Liège

OUFFET

Une somme de 10.000 € qui pose question(s)

PRESSIONS. Les autorités communales d’Ouffet sont dubitatives… Le bourgmestre des lieux, le MR Marc Gielen, actionne la sonnette d’alarme face à ce qui ressemble à un lobbying éolien. Il s’est en effet vu proposer une convention dans le cadre de laquelle, chaque année, la commune recevrait 10.000 € de la société qui souhaite implanter ses éoliennes à Ouffet.

Pour une petite commune condrusienne, cette somme peut paraître un don presque providentiel. Mais attention, le bourgmestre, qui s’étonne de cette proposition, assure qu’il ne prendra pas en compte cette promesse financière au moment de rendre un avis sur l’implantation de ces sept éoliennes.

“Il faut bien dire qu’une telle proposition donne un peu l’impression que la société veut acheter son permis. J’ai pris mes renseignements et ce n’est pas la première fois que des communes sont approchées de la sorte. Au-delà de ça, je crois que personne n’a jamais changé son fusil d’épaule pour la cause. Mais quand même, ce genre de proposition pose question” , explique le bourgmestre d’Ouffet.

Cette inquiétude est d’autant plus fondée que ce n’est pas la première fois que la dite-société tente de faire accepter un projet éolien à Ouffet. Dernièrement, un premier projet avait été refusé. Bizarrement, la société ne proposait à cette époque qu’un millier d’euros à la commune.

Reste qu’à l’heure actuelle, la commune d’Ouffet a transmis le dossier éolien à la Région wallonne, comme le veut la procédure. La Région a fait savoir que le dossier est incomplet. Lorsque les documents manquants auront été communiqués, l’enquête publique pourra se dérouler. Et c’est alors, à la lumière des résultats de cette enquête, que la commune prendra sa décision sans que l’argent proposé pour une durée de 20 ans n’entre en ligne de compte.



© La Dernière Heure 2010