Liège Les agresseurs ont menacé un témoin d’un couteau et d’un sabre.

Ismaël, 23 ans, a écopé de 3 ans et 6 mois de prison devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir commis des cambriolages, mais aussi menacé un témoin d’un couteau et d’un sabre.

Le 20 mai 2017, des malandrins ont volé des bijoux de fantaisie, un flacon de parfum, quatre paquets de cigarettes, du numéraire mais aussi les clés de la maison cambriolée. Ils se sont emparé d’une Mini One grise qu’ils ont ensuite utilisée pour commettre des délits en lui apposant des plaques d’immatriculation volées.

Le 28 mai 2017, vers 10 h 40, un habitant de Flémalle a eu son attention attirée par un manège suspect chez sa voisine, une dame de 82 ans…

Des cambrioleurs ont tenté de pénétrer dans l’habitation à plusieurs endroits avant d’y parvenir par la fenêtre latérale.

Ils ont fouillé les lieux avant de sortir. Ils ont vu que le voisin était en train de faire une photo de leur véhicule. Ils l’ont menacé avec la pointe d’un couteau sur la poitrine tandis que le deuxième auteur le tenait en respect avec un sabre !

Les voleurs ont ensuite pris la fuite avec le véhicule volé.

Deux jours plus tard, les mêmes ont tenté de commettre un cambriolage à Chaudfontaine et ont abandonné la Mini volée.

Le lendemain, Ismaël a escaladé la façade de la maison d’un ami pour lui voler 120 euros et un parfum. Il a été arrêté dans une rue voisine en train de se disputer avec la victime.

Le 17 janvier 2018, le jeune homme a été libéré sous conditions. Il ne devait plus sortir en soirée mais a été aperçu dans le quartier festif du Carré moins d’un mois plus tard. Il était porteur d’un coup-de-poing américain et s’est rebellé en donnant deux fausses identités aux policiers. Ismaël était en récidive légale après avoir été condamné à 14 mois de prison en novembre 2013 pour une extorsion et un vol.

Le tribunal a estimé que le sursis et la peine de travail sollicités par le suspect n’étaient pas adéquats.