Liège

Le drame s'est déroulé dans un contexte de séparation difficile.

Ce jeudi matin, le parquet de Verviers a communiqué concernant le drame qui s'est déroulé à l'établissement "Le Ramier" à Moresnet-Chapelle et confirmé la thèse de l'amoureux éconduit qui a commis l'irréparable. 

Selon plusieurs sources, Valérie Leisten, se disait menacée par son ex compagnon, Michel, un homme âgé de 52 ans et aurait d'ailleurs déposé plainte pour harcèlement. 

Pour rappel, ce 22 août 2018, aux alentours de 17 heures, les services de secours sont appelés pour des coups de couteaux portés dans l'établissement "Le Ramier" situé au numéro 6 de la Rue de la Clinique à Moresnet. Peu avant, Michel a fait irruption dans les lieux et a porté des coups de couteau mortels à Valérie Leisten, son ex compagne, mais également Lucie Leisten-Brandt, son ex belle-mère. L'homme a également blessé quatre personnes, dont deux témoins qui sont intervenus. Contrairement à ce qui était annoncé au départ, le père de de Valérie Leisten, José Leisten n'a pas été blessé lors des faits. 

"Sur place, 3 personnes décèdent rapidement", indiquent les services du parquet de Verviers. "Quatre autres personnes sont emmenées par les services de secours dont une dont le pronostic vital est toujours actuellement engagé et une autre sévèrement blessée. Il semble ressortir des premiers éléments de l’enquête que les faits se déroulent dans un contexte de séparation conflictuelle. Un homme de 52 ans est entré dans le restaurant et a poignardé mortellement la gérante, sa belle-mère et la fille de la gérante qui était son ex-compagne. Deux des témoins présents sur les lieux ont également été touchés. L’intéressé est décédé sur les lieux des faits. Le juge d’instruction a été saisi par le parquet. Il est descendu sur les lieux en soirée, accompagné des enquêteurs, du médecin légiste et du laboratoire de la police fédérale. Des devoirs d’autopsie sont programmés ce vendredi. L’enquête poursuit son cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame", termine le parquet de Verviers.