Liège Le sociétaire du STT a devancé Pieter Timmers et ira à l’Euro tandis que Thomas Matroule, médaillé, va ranger son maillot

Le bilan des nageurs liégeois à l’issue des Championnats de Belgique de natation disputés à Gand est excellent. Juliette Dumont revient avec le titre au 50 m nage libre et l’argent sur l’hectomètre nage libre et le 50 m papillon. Sa sœur, Joséphine, rentre avec une médaille d’argent (200 m 4 nages) et une de bronze (200 m brasse). Alisée Pisane est montée à deux reprises sur la troisième marche du podium (400 m et 1.500 m nage libre). Chez les hommes, Alexandre Marcourt est couronné au 200 m nage libre et Thomas Matroule a conquis le bronze au 400 m 4 nages.

Bien plus que les résultats, ce sont les enseignements qu’il faut retenir. Pour la première fois de sa jeune carrière, Alexandre Marcourt pousse les portes des prochains Championnats d’Europe qui seront organisés à Glasgow. "J’ai pris énormément de plaisir ce week-end. Je n’avais pratiquement aucune pression sur les épaules et j’ai pu profiter de chaque moment. Ce fut également l’occasion de réaliser une première puisque j’ai devancé Pieter Timmers sur sa distance de prédilection : l’hectomètre nage libre", concédait-il.

Après trois semaines d’examen, le sociétaire du STT pourra entrer dans sa phase de préparation. "Nous participerons au Mare Nostrum de Canet avant de nous envoler pour 15 jours en Turquie. Après une dernière compétition à Rome, nous affinerons notre préparation en Belgique. Mon objectif est d’accéder à la finale avec le relais 4x200 m nage libre et pourquoi pas une demi-finale au 200 m nage libre individuel."

En nageant 2.33.55 lors de la finale du 200 m brasse, Joséphine Dumont a poussé les portes de la qualification pour les prochains Championnats d’Europe juniors qui se dérouleront à Helsinki au début du mois de juillet.

Pour sa part, à l’issue de son premier podium chez les seniors, Thomas Matroule annonçait, à 18 ans, qu’il partait vers sa retraite sportive. "Je termine mes études secondaires et projette de poursuivre en aéronautique (pilote de ligne) et il me sera impossible de combiner les deux. Sans aucune pression, j’ai savouré ces dernières longueurs de compétition."