Liège Neupré est l’une des premières communes de la province liégeoise à avoir ficelé son budget 2018.

C’est ce mardi soir que le conseil de Neupré devrait voter le budget communal pour 2018. La nouvelle majorité MR-PS a tenu à boucler rapidement le budget de l’année qui vient. " Jamais, depuis 2003 au moins, une majorité ne se sera mise d’accord sur un budget aussi tôt et ce, malgré des recettes en baisse de près de 200.000 €", commence la bourgmestre Virginie Defrang-Firket (MR).

Malgré une baisse probable des recettes de l’impôt sur le revenu, Neupré n’est pas la localité la plus en état de difficulté financière en région liégeoise. "En comparaison à d’autres entités, on dispose de ressources importantes, grâce aux revenus élevés de ses habitants et à leur patrimoine immobilier", précise l’échevin des Finances, Charles-André Verschueren, "mais Neupré dépense, par habitant, plus que les communes similaires. Si l’équilibre du budget 2018 est assuré, l’avenir des finances communales est incertain".

La nouvelle équipe collégiale annonce vouloir, au maximum, contenir la croissance des dépenses, qui est de l’ordre de 1,09 % pour 2018. La majorité s’inquiète du poids croissant des pensions des agents communaux. Selon une étude, le surcoût des pensions à Neupré par rapport aux cotisations actuelles s’élèvera à 12,8 millions d’euros sur les 30 prochaines années.

Il n’empêche, certains investissements sont prévus dans le budget 2018. "On a voulu privilégier les dépenses visant à conserver le patrimoine, à réaliser des économies d’énergie, à améliorer la sécurité et à offrir aux agents communaux de meilleurs outils", déclare l’échevin.

Au menu de ces dépenses : l’installation de caméras de surveillance (75.000 €), la rénovation des douches du hall omnisports de Rotheux (75.000 €), la création d’un parking d’éco voiturage (135.000 € dont 100.000 de subsides), la rénovation de l’éclairage du hall de Neuville (60.000 €) et la réalisation d’un parking pour la nouvelle crèche (160.000€).