Liège Le parquet général a requis une peine de 20 ans à l’encontre d’Assami Kaboré.

La chambre criminelle de la cour d’appel de Liège a examiné l’affaire à charge d’Assami Kaboré, 34 ans, poursuivi pour le meurtre de Nicole de Gallois, 43 ans.

L’homme est arrivé en Belgique en 2013. Il était en séjour illégal et la victime l’a aidé à trouver un emploi et tenter de régulariser son séjour. Le 12 janvier 2016, un ouvrier qui venait travailler dans l’immeuble occupé par le prévenu a découvert ce dernier en train de nettoyer du sang…

La police a retrouvé le corps sans vie de Nicole de Gallois dans une remise de l’immeuble. Elle avait subi une quarantaine de coups de marteau ! Assami Kaboré a expliqué que la dame lui avait porté des coups et qu’il s’était saisi du premier objet qu’il a trouvé pour la frapper.

Peu auparavant , la victime avait tenté de mettre fin à ses jours. Selon le suspect, la dame pouvait se montrer violente. Le jour des faits, elle l’aurait mordu et frappé.

Si l’homme présentait des lésions aux mains, l’expert médical estime qu’elles ne peuvent résulter de morsures.

L’avocate générale n’a trouvé aucune circonstance atténuante et a requis une peine de 20 ans. "Je n’ai jamais voulu le décès de Nicole", a indiqué le prévenu. "Je voudrais présenter mes condoléances à la famille. Je regrette sincèrement son décès. Je ne peux pas dire du mal d’elle mais sa famille sait qu’elle avait une autre facette. Si je pouvais revenir en arrière pour changer le cours des choses, je le ferais. Je regrette ce qui s’est passé."

Une déclaration mal accueillie par les parties civiles. "Tu me l’as enlevée", a crié un membre de la famille de la victime. La défense a demandé la requalification en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. L’avocat a plaidé une peine de 5 ans maximum avec sursis.