Liège

Le collège s’oppose fermement au projet d’assainissement

HERVE Les élus herviens viennent d’émettre un avis négatif pour le projet d’assainissement du charbonnage des Xhawirs.

“La motivation du collège communal comprend sept pages qui mènent à une seule conclusion, c’est-à-dire un non au projet tel quel” , explique le bourgmestre, José Spits. “Les riverains avaient déjà marqué leur désaccord sous la forme de trois pétitions rassemblant 451 signatures, 42 lettres de réclamations, ainsi qu’une présence de citoyens lors de la clôture d’enquête.”

Ces derniers ont donc été entendus et la ville a poursuivi son analyse. “Les matières polluées à excaver sont estimées à 253.000 m3. Et le projet déposé prévoit l’apport de 50.000 m3 de nouvelles terres, soit trois camions par heure durant une période de huit à dix mois.”

Un premier argument avancé par la ville puisque cela causerait des nuisances importantes sur des voiries peu adaptées pour un tel charroi. “De plus, les terrils sont devenus avec le temps un maillage écologique qui sert de refuge à de nombreuses espèces animales et végétales, parfois rares ou en voie de disparition. Mais surtout, la présence de métaux lourds liée à un sol particulièrement acide sur ce site.”

Selon les autorités, il pourrait y avoir un impact sur la santé humaine qui n’est pas suffisamment étudié dans la demande du promoteur. Il y aurait aussi un risque de pollution indéfinie dans le temps et dans la nature.

La balle est maintenant dans le camp de la Région wallonne, qui a entre 120 et 180 jours pour trancher (depuis le 20 mai).

“Je regrette que ce projet soit avant tout basé sur l’économique et le rentable et que les principes de précaution, de prudence et de prévention ne soient que peu ou pas pris en considération.”



© La Dernière Heure 2011