Liège Le marché pour le commissariat qui s’installera rue Varin est lancé…

Pas de doute, le quartier des Guillemins est en pleine mutation… Après la nouvelle gare, la nouvelle place, la Tour des Finances et en attendant l’Esplanade et le passage du tram, le nouveau chantier annoncé par les autorités communales liégeoises concerne la sécurité. Car si le quartier se taille un costume d’envergure européenne, il s’avère aussi nécessaire d’être maître de toutes ces nouvelles ambitions.

En l’occurrence, la maîtrise du quartier passe par un investissement important pour la zone de police. Voici quelques années qu’on évoque ce nouveau commissariat dans le quartier; il doit concentrer les effectifs répartis sur la zone comme le poste de la rue de Serbie. Ce lundi soir, le conseil communal a lancé le marché.

C’est à l’angle des rues Varin et Lesoinne, sur un terrain appartenant à la régie foncière, que s’installera le nouveau commissariat. Le bâtiment occupera environ un tiers des 2.000 m2 disponibles, "le reste pouvant être affecté par la ville à la construction de nouveaux logements", explique-t-on à la ville.

La localisation n’est pas anodine puisqu’il se situe à deux pas de la gare mais aussi à proximité des bars à hôtesses bien connus de la rue Varin. Initialement, il devait être associé à un projet d’Eros Center. La majorité n’ayant pas dégagé d’accord, seul le commissariat est concerné par le marché…

Le bureau d’études Daniel Delgoffe a remis un projet définitif estimé à 2,05 millions d’euros. "Le bâtiment a été conçu pour abriter un peu plus que l’effectif actuel soit 30 personnes dont 11 inspecteurs de quartier et 3 gardiens de la paix, afin de pouvoir s’adapter à l’évolution de la zone."

Il s’agira d’un bâtiment basse énergie qui présentera notamment une meilleure isolation et une orientation réfléchie… Le bâtiment n’a toutefois pas pu être équipé de panneaux solaires.