Liège L’aménagement de la place Thiry était à l’ordre du jour du conseil

Il était question de nombreux dossiers ce lundi soir à Aywaille mais, dans l’entité, un projet concentre plus particulièrement l’attention des élus… celui du réaménagement de la place Thiry… Voici plusieurs décennies en effet que le réaménagement de cette place devenue une vaste artère traversée par d’innombrables véhicules est en gestation et, enfin, alors que des travaux menés par la Région se profilent (en sous-sol), un projet de transformation de ce centre devient plus concret.

Ce lundi soir, il était donc question d’approuver les conditions et le mode de passation du marché en question. Précisément, on approuvait l’aménagement de la première phase, avenue François Cornesse, rue du Rivage et rue de l’Enseignement.

Si la majorité Ensemble (MR) a logiquement voté le marché, l’opposition, a une nouvelle fois émis quelques réserves… "Nous sommes très favorables aux aménagements prévus rues Rivage et Enseignement et à l’affectation des différents budgets nécessaires à la réalisation des travaux à ces deux endroits", indique Vincent Moyse (CDH) "Mais nous sommes réservés sur les aménagements projetés avenue François Cornesse étant donné que ce qui se trouve dans les plans revient à figer un scénario de circulation, à savoir l’avenue François Cornesse en sens unique et le principe du contournement".

En l’occurrence, le permis "qui devrait être déposé de façon imminente", souligne de son côté Philippe Dodrimont, bourgmestre en titre, "ne traite pas deux zones qui sont deux zones blanches si on peut dire, dont cette partie relative au giratoire. Toute la question est de savoir si les véhicules qui viennent de Sprimont pourront ou pas aller tout droit".

C’est donc le giratoire complet qui reste une option non confirmée assure le bourgmestre… et tout dépendra des comptages doit-on aussi comprendre, dont les résultats sont très attendus (et également imminents).

Autre inconnue et directement liée au giratoire ainsi qu’aux comptages : la possibilité de réaménager le carrefour dit Boxus soit le carrefour formé par la rue Nicolas Lambercy et l’avenue Louis Libert. Ici, la suppression d’un bâtiment permettrait en effet la création d’un rond-point, ce qui pourrait donc tout régler. L’option est sérieusement envisagée.