Liège L’Université a inauguré ce jeudi un centre d’information dédié aux étudiants.

C’était en 2013, puis dans une moindre mesure en 2014 : l’Université de Liège investissait la galerie commerciale Opéra, sise au cœur de la Cité ardente, y aménageant notamment de nouveaux amphithéâtres dans les anciennes salles de cinéma acquises et rénovées pour un montant total de 6,5 millions d’euros. Dans le même temps, les Presses universitaires de Liège, lesquelles disposaient déjà d’un point de vente sur le campus du Sart Tilman, en installaient un second au rez-de-chaussée de la galerie.

C’est là même que l’Alma Mater liégeoise, qui était représentée pour l’occasion par ses plus hautes autorités, a inauguré ce jeudi un centre d’information sur l’ULiège, les études et la vie étudiante. Ce dernier préfigure, ainsi qu’expliqué par le recteur Albert Corhay devant un parterre de membres du personnel et de représentants des étudiants, d’autres aménagements à venir dans les locaux qu’elle a récemment achetés. "La volonté est de faire de la galerie Opéra un espace entièrement dédié aux étudiants", a souligné le recteur de l’ULiège. Lequel espace est donc destiné à devenir à l’horizon 2019-2020 un "Global Student Centre", se déployant sur plus de 2 000 m2.

Par cet investissement dont le coût est estimé à près de quatre millions d’euros (achats compris), l’Alma Mater liégeoise entend également poursuivre son implantation dans le centre-ville. Le futur espace s’étendra sur trois niveaux, le rez-de-chaussée étant donc occupé par le centre d’information (qui sera accessible toute l’année et ce dès cet été). Quant aux niveaux -1 et +1, les travaux d’aménagement étant en cours ou devant encore débuter, ils abriteront respectivement un espace paysager et une salle d’études ainsi qu’un espace multimédia et une salle polyvalente, sans oublier le transfert prévu à terme du service social des étudiants et du service d’orientation universitaire. À noter que cet investissement fait partie du plan stratégique adopté par l’ULiège à l’automne dernier.

Bruno Boutse