Liège

De Burenville, il sera possible de rejoindre la gare des Guillemins en vélos… sur un site propre

LIEGE Quand c’est possible, on le fait. Voici en quelque sorte une phrase qui résume bien la politique de l’échevin des Travaux de Liège, Roland Léonard (PS), pour ce chantier-ci du moins. Depuis quelques jours en effet, un chantier à l’aspect anodin est en cours entre le bas du Laveu et Burenville… celui-ci vise particulièrement, une fois n’est pas coutume, les deux roues. Entre les deux quartiers en effet, seule l’A 602 présente un lien direct et rapide, rien de très pratique pour les piétons et les deux roues.

L’objectif du chantier est donc clair : créer une piste cyclable en site propre pour que les habitants du plateau puissent rejoindre la gare. Concrètement, c’est le site déjà créé au niveau du Plan Incliné (isolé, presque inutile), qui serait rallié. Si on part de ce dernier, le trajet passerait sous le pont du chemin de fer pour déboucher au pied de la rue de l’Observatoire. Un tracé, toujours en site propre, permettrait de traverser le nouvel îlot vers la rue des Éburons (lire plus bas)… C’est là que la liaison prend tout son sens : replongeant vers l’A 602, une piste passera sous celle-ci et la longera vers Burenville. Et la gare et ce quartier d’être ainsi facilement ralliés en vélo, en toute sécurité.

Au pied du Laveu qui plus est (photo ci-contre), c’est un nouvel îlot de 160 m2 qui sera mis en place, “pour protéger le quartier” , insiste l’échevin. Plus possible de pénétrer comme on le désire dans le Laveu, des feux lumineux régleront la circulation. La rue des Éburons sera rétrécie et la trémie Sainte-Marie privilégiée comme entrée sur Liège.

Impossible également, en venant du Laveu, de tourner directement sous le pont, il faudra remonter vers le rond-point de la rue de l’Observatoire.



© La Dernière Heure 2009