Liège Benjamin Hardy ne sera pas sur la liste Engagés Pour’ qui regroupe MR et Ecolo.

L’annonce avait fait l’effet d’une véritable bombe en juin dernier à Oupeye : le MR, Ecolo et des candidats d’ouverture avaient annoncé qu’ils se présenteraient ensemble au prochain scrutin communal, en octobre, sur la liste Engagés Pour’ Avec le conseiller libéral Gérard Rouffart en tête de liste, et le conseiller écologiste Michel Jehaes en dernière place.

Une alliance pensée notamment pour prendre à revers le parti le plus représenté au sein de la commune, le PS, qui forme la majorité en compagnie du CDH. "Le PS est beaucoup trop dominant, et nous voulons présenter à la population une réelle alternative", expliquait alors Gérard Rouffart.

Un projet d’alliance qui n’a, au final, pas convaincu tous les écologistes de la commune. En effet, le second conseiller écologiste oupéyen, Benjamin Hardy, a décidé de faire le chemin inverse. Il se présentera, en tant que candidat d’ouverture, sur la liste... PS.

"Je suis un homme de gauche", commence Benjamin Hardy, "une telle alliance avec les libéraux entrait en totale contradiction avec mes convictions politiques. J’ai donc décidé de rejoindre une liste ancrée à gauche, qui possède une équipe forte, dynamique".

Au départ, Benjamin Hardy était "dans les discussions pour former une grande liste d’ouverture, regroupant des personnes de différentes tendances, incluant Ecolo, MR, mais aussi CDH, par exemple", explique l’intéressé, "mais quand j’ai vu, qu’au final, il s’agissait d’une alliance uniquement avec les libéraux, avec un programme fortement orienté vers les vues du MR, cela ne m’a pas convenu".

AU vu de la situation, Benjamin Hardy a donc décidé de démissionner du parti Ecolo; il siégera désormais comme indépendant au conseil communal jusqu’à la fin de la législature. Et il ne s’affiliera pas au PS : il se présentera bel et bien comme candidat d’ouverture en octobre prochain.

Entraîneur et véritable homme à tout faire du Judo Club Hermée, Benjamin Hardy entend désormais défendre les thématiques qui lui sont chères : le sport et la jeunesse. "J’ai réellement une fibre sociale, tout en gardant, évidemment, une sensibilité écologiste", conclut-il avec un grand sourire.