Liège

Philippe Roufflaer se vantait devant la mère des petites victimes de sa capacité à dissimuler la réalité.

Ce mercredi, la cour d’assises de Liège a entendu des témoignages très importants. En effet, après les médecins légistes qui ont expliqué la violence des agressions subies par les fillettes qui avaient été droguées, les jurés ont entendu des proches de l’accusé, mais aussi la maman de Loana et Noara.

La fille naturelle de Philippe Roufflaer n’est pas parvenue à donner les qualités et les défauts de ce père avec qui elle a vécu quelque temps. "On a tous des qualités et des défauts", a déclaré l’adolescente. "Rien ne me vient à l’esprit en ce moment."

(...)