Liège Les communes de Malmedy et Waimes repensent leur offre et compteront 325 km de promenades.

Passer de 72 balades à seulement 45, de 589 km à 325, voilà qui va complètement relifter le paysage fagnard en termes de promenade.

Pourtant, c’est le pari que les communes de Malmedy et Waimes ont pris en choisissant de prioriser certains chemins de randonnée plutôt que d’autres. "C’est un dossier qui aura nécessité au moins trois ans", souligne Benoît Servais, l’un des nombreux bénévoles qui a participé à cette œuvre et qui aura même été l’une des chevilles ouvrières du projet. "J’y ai passé près de 2 000 heures", sourit-il, "et c’est assurément le plus beau auquel j’ai participé en tant que bénévole. Depuis longtemps, je suis un amoureux de la nature et je m’engage pour la conservation de l’environnement et des richesses paysagères de la région. Cela fait trente-cinq ans que j’œuvre pour le maintien du réseau de promenades du côté de Xhoffraix. Vu l’intérêt croissant des touristes pour notre région, j’ai eu cette chance de pouvoir m’impliquer dans ce projet de requalification des promenades sur les deux communes. Il a fallu sélectionner toute une série de lieux importants en termes de tourisme, de paysages, d’histoire voire de richesses locales. L’attrait touristique étant présent, il a aussi fallu tenir compte du parking, de la sécurité mais aussi de départs proches des hébergements sans oublier la possibilité pour les promeneurs de se restaurer ou de boire un verre sur leur chemin…".

Comme au Moulin du Bayehon, lieu prisé des touristes qui arpentent les chemins de randonnée à la croisée de Malmedy et de Waimes. "Il n’est pas évident d’entretenir autant de centaines de kilomètres de chemins et on a pu compter à Malmedy sur de nombreux bénévoles pour nous aider dans cette tâche", assure André Hubert Denis (MR), l’échevin malmédien du Tourisme. "Nous avons voulu donner un second souffle à ces sentiers en assurant leur entretien tout en satisfaisant la curiosité des visiteurs en offrant un produit d’excellence, sécurisé et accessible aux personnes à mobilité réduite."

En termes chiffrés, ce sont 3 000 nouvelles balises, 1 600 nouveaux poteaux, 50 m de caillebotis, 40 panneaux, 28 ponts qui sont à refaire pour un total de 350 000 euros, subsidiés à 80 % par la Région wallonne.J.Ja.