Liège

Après une bagarre, ils sont remontés dans leur voiture. Cela s'est terminé par des tonneaux !

Adam , Bruce, Roy et Younes, quatre Liégeois, ont la trentaine naissante. Malgré leur âge, ils se sont comportés comme des gamins mal élevés et, l'alcool aidant, ont commis des faits qui auraient pu avoir de graves conséquences.

Ainsi, vendredi soir,dans le Carré, les trois premiers ont fait la fête et ont manifestement bu plus que de raison. C'est dans ce contexte alcoolisé qu'ils ont rencontré Younes qui, au niveau de la boisson, n'avait rien à leur envier.

Pour une raison encore inconnue, le ton est monté entre Younes et les trois hommes à tel point qu'Adam a fini par mettre une gifle à Younes, celui-ci lui rendant aussitôt. Une bagarre éclate alors pour se terminer aussi vite, les deux clans se séparant. Les trois hommes sont alors remontés dans une voiture, Younes montant dans la sienne.

Les choses auraient pu en rester là, mais Younes ne l'a pas voulu ainsi. Il a démarré et s'est lancé à la poursuite de ses rivaux d'un soir. Les deux véhicules se sont alors livrés à un rodéo urbain hallucinant, se tamponnant l'un l'autre dans le centre-ville liégeois. Finalement ce qui devait arriver… arriva, Younes percutant la voiture conduite par Roy à tel point que celle-ci a fait plusieurs tonneaux. Miraculeusement, aucun des protagonistes n'a été blessé, pas plus qu'un autre usager de la route qui aurait pu être la victime de cette folie.

Sentant qu'il avait fait une bêtise, Younes s'est alors rendu à la police, non pas pour assumer son geste, mais pour au contraire déposer plainte pour le vol de sa voiture. Une démarche qui n'a pas abouti, puisque les caméras de surveillance de la ville ont permis de le confondre. Adam, Bruce er Roy, quant à eux, ont été interpellés sur les lieux de l'accident.

Les quatre hommes ont été privés de liberté et déférés, samedi, au palais de justice de Liège. Là, le magistrat de garde les a remis en liberté non sans fixer une date d'audience devant le tribunal correctionnel où ils devront tous quatre répondre de leurs gestes.