Liège Près de 30.000 visiteurs ont déambulé ce week-end dans les rues du village de Sart

Ce week-end, le village de Sart-lez-Spa a voyagé dans le temps. Il est retourné plus précisément cent ans en arrière. Les visiteurs étaient ainsi plongés dans une ambiance digne de l’année 1900 : un millier de bénévoles en habits traditionnels, plusieurs centaines d’artisans travaillant à l’ancienne, on pouvait vraiment se croire au siècle dernier !

"Nos r’prindans rècène", voilà la devise en wallon liégeois, qui signifie en français "nous reprenons racine", de la fête des Vieux Métiers, dont la 12e édition s’est déroulée ce week-end. Une devise décidément bien portée.

Les 30.000 visiteurs ont pu en effet découvrir les différents métiers de la terre, du bois, de la pierre, de la cuisine, de l’élevage, de la confection de vêtements, de l’osier, et bien d’autres encore, à la manière dont ils étaient exercés au début du XXe siècle.

Tous ces ateliers n’étaient pas les seules attractions du week-end, de nombreuses activités non permanentes sont venues égayer les deux journées : ferrage de cheval, pièces de théâtre, spectacles musicaux, traite de la vache, attelages canins ou ovins… Sans oublier, bien sûr, la possibilité d’aller boire un verre ou de profiter d’une part de tarte généreuse.

"Cette fête des Vieux Métiers est vraiment une belle réussite", sourit René Pirnay, président du comité culturel Sart-Jalhay, ASBL organisatrice de l’événement, "la dernière édition a eu lieu il y a cinq ans, et cela fait près d’un an et demi que l’on prépare celle-ci".

En effet, l’organisation d’un tel événement, dont l’entrée est gratuite, n’est pas de tout repos. Les artisans, qui viennent de toute la Belgique, s’installent chez les habitants, plus de 1.500 bénévoles animent la vie du village le temps d’un week-end et les normes de sécurité sont bien plus strictes qu’auparavant, ce qui ne facilite pas le travail des organisateurs.

"Mais le jeu en vaut la chandelle", estime René Pirnay, "le public répond présent, et il est amusant de noter que, en 12 éditions, il n’a plu qu’une seule fois ! Nous avons quasi toujours eu du beau temps, et cette année ne fait pas exception".

En plus de l’aspect festif et joyeux, l’objectif de la fête des Vieux Métiers est aussi de faciliter le transfert du savoir-faire d’antan aux générations futures. Une belle publicité pour la sauvegarde du patrimoine rural wallon et liégeois.