Liège Sur les 26 parkings des gares gérés par B-Parking, seul Anvers est plus cher.

Prendre le train pour se rendre au travail, au minimum 5 jours sur 7, c’est un choix que de nombreux navetteurs ont fait. Car ils y évitent ainsi les embouteillages, car ils y trouvent leur compte, l’abonnement étant remboursé; ou tout simplement car c’est plus facile pour eux…

Pour de nombreux travailleurs toutefois, prendre le train nécessite, d’abord, un trajet en voiture jusqu’à la gare. Et c’est ici que se pose la question du stationnement : trop cher à Liège dénoncent certains.

Aux Guillemins en effet, le parking P1 situé au niveau de l’avenue de l’Observatoire, affiche des prix que d’aucuns estiment prohibitifs. Géré par B-Parking, filiale de la SNCB créée pour gérer les parkings dans les gares, il s’agit ni plus ni moins du plus cher au sud du pays. Au nord, seul Anvers fait mieux.

Parlons chiffres : pour stationner son véhicule une journée dans le P1 des Guillemins, le tarif (voyageur) est de 9,35 €. Pour la semaine, cela monte à 26,7 € puis à 63,9 € le mois et jusqu’à 661 € pour un an. Pas mal ! "Trop", dénoncent des navetteurs. Ont-ils raison ?

Difficile d’estimer le coût réel de l’emplacement mais, ce qui surprend, c’est que parmi les 26 parkings gérés par la filiale, Liège est le deuxième plus cher, juste derrière Anvers (702,2 € par an). En guise de comparaison, l’abonnement annuel pour Verviers, Charleroi, Namur voire Gand et Bruges revient respectivement à 275 €, 319,9 €, 426,5 €, 444,7 € et 371,8 €. Le Liégeois paye donc deux fois plus que le Carolo et près de trois fois plus que le Verviétois…

La question est : pourquoi ? La réponse ne se fait pas attendre à la SNCB, "c’est une question d’infrastructure", explique Thierry Ney, porte-parole du groupe. Sécurisation, proximité avec la gare, environnement du parking, tout est pris en compte… Et sur cet aspect, "Liège a toutes les commodités". Un avantage… ou pas !