Liège

Il était sous le coup d’une déchéance et censé être surveillé par un bracelet électronique

Michaël, 35 ans, a écopé de deux peines, une d’un an de prison avec sursis pour un 6e et l'autre de 10 mois de prison ferme après avoir été impliqué dans un accident au cours duquel il a fauché un garçon de 17 ans. 

Le tribunal correctionnel de Liège a estimé qu’il existait un doute concernant la volonté de Michaël de foncer sur le jeune homme. Michaël a commis ces faits le 24 novembre 2017 à Seraing. 

Ce jour-là, il était au volant de sa voiture lorsqu’il a percuté un jeune homme âgé de 17 ans. La victime a été projetée en l’air puis est lourdement retombée au sol sur la tête. Elle a été blessée au visage et gardera des séquelles au genou. 

Michaël déclare qu’il s’agit d’un accident, mais il est apparu qu’il connaissait bien le jeune homme et pour cause puisque quelques temps auparavant, ce dernier l’avait, avec d’autres, corrigé parce qu’il frappait sa compagne et son fils, un ami du jeune homme… Mais l’auteur a nié l’intention volontaire en expliquant qu’il avait perdu le contrôle de sa voiture. 

Lors des faits, il était censé se trouver à son domicile sous la surveillance d’un bracelet électronique et était sous le coup d’une déchéance du permis de conduire après une multitude de condamnations de roulage. 

« J’étais sous bracelet parce que je n’avais pas fait mes heures », a déclaré l’homme qui avait apposé une plaque trouvée sur son véhicule. « J’ai pris la voiture pour retrouver ma compagne avec qui je m’étais disputé », a-t-il poursuivi. 

Il a fait deux fois le tour du rond-point pour se retrouver face au jeune homme. Il a dévié sur sa gauche et est monté sur le trottoir. « C’est un accident. J’avais bu et fumé. J’ai voulu rattraper une bouteille. » Au départ, il disait avoir perdu le contrôle de son véhicule. « Je ne suis pas un meurtrier. Je ne savais pas qui il était », a poursuivi l’homme qui avait pourtant déclaré qu’il allait se venger sur les jeunes. Le tribunal a requalifié les faits en coups et blessures.