Liège Le dessous des cartes au sein de l’USC d’Ougrée

Alain Mathot s’en félicite. Il l’exprime dans toutes les langues et à l’envi. Sa liste, son équipe, est plus unie que jamais.

Bourgmestre depuis 12 ans, il sait mieux que quiconque que cette élection sera nettement plus difficile. L’usure du pouvoir d’une part, une frange de la population qui, d’autre part, souhaite plus de concret, plus de palpable que les projets considérés comme "bling bling" par le PTB. Il sait que cela va être tendu. Et, c’est clairement par sa gauche que le PS risque d’être débordé au point de ne plus être à l’arrivée que le deuxième parti de la Ville !

Selon les intentions de vote, le PTB monte en flèche et la majorité absolue, qui ne tenait finalement déjà plus qu’à un fil en 2012, va imploser. Et ça, le PS le sait et l’anticipe. Il faudra ouvrir la majorité, faire des concessions et céder des échevinats…

En octobre prochain, tous les élus ayant une fonction scabinale se représenteront à l’électeur. Tous, sauf un… Jean-Louis Delmotte, l’échevin des Affaires économiques, du Commerce et du Développement territorial ! Un choix ? Certainement pas… L’unité, mise en avant par Alain Mathot, a un prix… Celui du sacrifice à l’autel des ambitions des uns et des autres. Et au sein de l’USC d’Ougrée, il y en avait un de trop…

Actuellement, Alain Decerf, 1er échevin chargé de l’Enseignement depuis 12 ans, Sabine Roberty, échevine de l’État civil et des Cimetières, et Jean-Louis Delmotte représentent le contingent ougréen au collège selon la répartition par anciennes communes à savoir 3 pour Seraing et Ougrée et 2 pour Jemeppe, l’un des deux ayant déjà été attribué à la section de Boncelles pour une demi-mandature.

Les reconductions d’Alain Decerf et Sabine Roberty au collège ne faisaient presque pas de doute. Pourtant, cette dernière s’est débrouillée, avec le clan Valesio (ex-échevine), pour évincer l’actuel échevin qui avait précédé au dernier scrutin Anne-Françoise Valesio de 13 voix, celles qui avaient fait la différence pour monter au collège. La candidature de Jean-Louis Delmotte au sein de l’USC d’Ougrée n’a pas été retenue, pas plus que celle d’Yves Walthery, actif sur le terrain, et trop encombrant pour Alain Decerf.

Les grands accords diront certains… D’autant que dans la même logique, en cas de deuxième maroquin à céder au futur partenaire, l’arrivée de Francis Bekaert (plus de 2.000 voix) à la tête du conseil d’administration de la CILE n’est certainement pas due au hasard !