Liège

Bon nombre de Sérésiens se demandent où ils pourront ranger les conteneurs à puce...

SERAING Alors qu'un certain nombre de communes ont déjà adopté le conteneur à puce, la ville de Seraing annonce du changement dans sa politique de collecte des déchets pour janvier prochain. Le système des sacs poubelles sur lesquels on appose l'étiquette réglementaire sera supprimé au profit des conteneurs à puce. L'un servira à la collecte des déchets organiques et l'autre sera dédié aux déchets dits résiduels, soit ceux qui sont exclus des pratiques de recyclage existantes.

À Seraing, bon nombre de personnes ne voient pas ce changement d'un très bon œil. Elles en ont avisé leurs comités de quartier. Et du coup, ce sont leurs présidents qui répercutent les inquiétudes de leurs concitoyens.

Il ne s'agit pas de s'opposer à l'application de la collecte des déchets par l'intermédiaire des conteneurs à puce. Ce qui les inquiète, c'est le manque de commodités. Et cela, aussi bien pour les maisons que pour les commerces. Ils sont nombreux à se demander où ils pourront ranger ces fameux conteneurs...

"Dans le cas des immeubles à appartements sociaux, on évoque la possibilité de réquisitionner les caves communes" , explique Florent Piette, le président du comité de défense Bergerie/Val Saint-Lambert. "Par contre, bon nombre d'habitants ou de commerçants n'ont pas de cour ou un endroit où les mettre !"

C'est le cas, par exemple, de cette coiffeuse de la rue du Cristal. "Elle n'a pas d'autre possibilité que de les laisser dans son salon !" , insiste Florent Piette, lequel sera reçu ce mercredi à l'administration communale.

"Il faut trouver des commodités pour tout un chacun. Et si ce n'est pas possible, il faut maintenir les sacs avec les étiquettes" , ajoute-t-il, soutenant que les conteneurs à puce engendreront encore plus de dépôts clandestins.

Le 8 septembre, le bourgmestre recevra les délégués des comités de locataires.



© La Dernière Heure 2009