Liège

Le chaos s’est vite dissipé sur les routes liégeoises mais on craint désormais le gel  !

La province de Liège n’a pas été épargnée, ce samedi matin, par les précipitations hivernales. De Hannut à Eupen effet, les routes liégeoises étaient, toutes, prises d’assaut par la neige. Les autoroutes n’ont évidemment pas été épargnées…

Sur la E 40, les épandeuses et autres chasse-neige sont rapidement intervenus mais cela n’a pas empêché plusieurs accidents, à hauteur de Waremme notamment ainsi que dans la côte entre Cheratte et Vottem où la circulation a été fortement perturbée, en milieu de matinée. Sur la E 42, plusieurs accrochages ont également été constatés, à hauteur de Verlaine et de Saint-Georges. Dans la proximité immédiate de Liège, l’A 602 et le tunnel de Cointe ont partiellement été fermées avant d’être rouvertes, le temps de dégager correctement la voirie. La côte de Tilff, sur l’E 25, a pris au piège quelques camions; des automobilistes inconscients ont alors risqué leur vie en faisant demi-tour en direction de la sortie d’Embourg. À l’est de la province, des camions ont été signalés en difficultés, sur la E 42, à hauteur de Dison et de Malmedy.

Dans les rues de Liège, le pire a été évité grâce au travail préventif des services d’épandage, à pied d’œuvre dès 5 h. Sur le coup de 13 h 30, le réseau prioritaire (grands axes et rues menant aux hôpitaux) était entièrement dégagé. Pour le réseau secondaire, mieux valait attendre le dégel pour y circuler librement. Les services ont toutefois dû faire face à une neige persistante et à des intempéries conséquentes. “Et le fait que ce soit un week-end n’a pas aidé”, nous a-t-on précisé au service de déneigement de Liège. “L’épandage est en effet moins efficace lorsqu’il y a moins de véhicules”.

Ce qu’on craint désormais, “ce sont de nouvelles précipitations et un gel en soirée”. Le travail de ce samedi après-midi consistera donc à “assécher le réseau”. C’est nécessaire sans quoi le verglas s’installera, “c’est ce que nous craignons le plus”. Prudence donc…

En région verviétoise, le chaos était plus visible en raison des précipitations plus conséquentes et de températures plus rudes. Des bus ont ainsi été bloqués dans l’avenue Jean Lambert à Stembert tandis que la côte du Mont Theux a dû être fermée à la circulation. Plusieurs accidents, sans gravité, ont été constatés, notamment sur la route du Thuron, menant de Theux à Spa.


Les bus du Tec Liège-Verviers roulent… partiellement

Les premières neiges ne sont pas apparues dans la nuit… les bus du Tec Liège-Verviers sont donc sortis du dépôt samedi aux petites heures. Avant d’être pris au piège  ! On le confirme en effet au service de déneigement de la Ville de Liège, “la neige est tombée d’un coup et celle-ci est de très bonne qualité”. Les bus ont donc été paralysés sur l’ensemble du réseau du Tec Liège Verviers. Au vu des nombreux incidents, on est passé au niveau 4 dans la matinée, soit à une immobilisation complète.

Vers 10 h, plus aucun bus ne roulait sur le réseau et certains bus étaient en difficulté, principalement dans les côtes comme à Stembert (Verviers) ainsi que “dans la côte du Cadran” à Liège.

Vers 13 h 30 ce samedi toutefois, le Tec Liège-Verviers est repassé au niveau 3, pour l’ensemble de son territoire, à l’exception de Verviers qui restait au niveau 4, comme les lignes 13-19-22-23-26-33-81. Cela signifie que les bus roulent… dans la mesure du possible, avec des itinéraires de déviations. Pour rappel, le plan définit pour chaque ligne, des itinéraires de déviations suivant 4 niveaux de difficulté, allant d’une situation normale (niveau 1) à une immobilisation complète du réseau (niveau 4). Les lignes du centre-ville de Liège (1-4-12), sur un réseau prioritaire, étaient à nouveau actives vers 14 h.