Liège
Le parquet se refuse à tout commentaire concernant les déclarations de l'homme

Le parquet de Verviers a expliqué que l'audition du suspect du tir mortel qui a ôté la vie à l'inspecteur principal Amaury Delrez, 38 ans, avait dû être interrompue ce dimanche en fin d'après-midi, sans en préciser la raison. "Suite aux évènements s’étant déroulés cette nuit à Spa, je vous informe que l’audition de la personne interceptée a dû être interrompue en cette fin d’après-midi", explique Vanessa Clérin du parquet de Verviers. "Elle reprendra demain en fin de matinée. Aucune information relative à la teneur des déclarations déjà effectuées ne peut être actuellement communiquée.

Le parquet précise que des informations devraient être données dans le courant de l'après-midi de lundi. 

"A moins que des éléments nouveaux et importants ne soient mis en évidence dans l’intervalle, mon Office – en accord avec le juge d’instruction en charge du dossier – reviendra donc vers vous, au travers d’un communiqué de presse écrit, dans le courant de l’après-midi", termine Vanessa Clérin.

Le parquet ne donne pas de précisions quant à ce qu'il est advenu de la troisième personne qui a été vue avec le suspect dans le courant de la soirée.