Liège Le musée devient officiellement le Centre d’Interprétation de la Pierre

Il y a des années déjà que ce dossier d’envergure est au cœur de toutes les attentions, à Sprimont. Et ce lundi 6 août, c’est en présence des autorités communales que le voile fut levé sur le nouveau Centre d’Interprétation de la Pierre (CIP).

Depuis 1985, c’est dans un édifice hors du commun qu’est installé le musée de la pierre, dans l’ancienne centrale électrique des carrières de Sprimont. Avec cette rénovation dont le chantier a débuté en 2015, le musée entre dans une nouvelle ère… interactive.

C’est en effet dans une "logique d’interactivité" que le musée devient centre d’interprétation, précise-t-on au CIP. "Le visiteur doit devenir acteur de sa visite et, en parallèle, certaines salles resteront accessibles pour des événements culturels liés à la Pierre telle que les rencontres internationales".

Pour Luc Delvaux, bourgmestre, c’est aussi l’aboutissement d’un long chantier… "Je suis particulièrement heureux de voir aboutir ce projet. Il est le fruit d’un travail acharné depuis 2006, fourni d’abord par nos prédécesseurs et tout particulièrement le bourgmestre honoraire, Claude Ancion. Le défi était double puisqu’il fallait à la fois rénover le bâtiment sous la tutelle de l’administration du Patrimoine et, dans le même temps, imaginer une scénographie digne de l’intérêt du Commissariat Général au Tourisme".

Alors que ce chantier a coûté la coquette somme de 2,147 millions (subsidiés à hauteur de plus de 1,3 million), une autre bonne nouvelle est aussi tombée récemment, à savoir l’octroi d’une tout nouvelle scénographie, imaginée par Daniel Steenhaut. "Elle retracera l’évolution de la pierre depuis le big-bang jusqu’à aujourd’hui", précise-t-on encore au centre.

Dans le bâtiment, on peut encore admirer l’incroyable tableau de commande de la distribution électrique qui est resté intact. Pour rappel, c’est en 1904 que la centrale fut créée, pour la carrière. En 1906, une convention était signée avec Sprimont et la centrale devenait fournisseur d’énergie pour les Sprimontois. Deux ans plus tard, Sprimont fut l’une des premières localités wallonnes à bénéficier d’un éclairage public.

25e rencontres internationales

Chaque année, au mois d’août, des artistes viennent du monde entier pour sculpter la célèbre pierre bleue de Sprimont. L’édition 2018 de ces rencontres internationales a donc une teinte particulière puisqu’elle s’achèvera sur l’inauguration officielle du tout nouveau centre d’interprétation. L’inauguration aura lieu le 24 août à 19 h. Du 10 au 26 août, 11 sculpteurs belges et internationaux sculpteront, sous les yeux du public, leurs œuvres dans ces blocs de petit granit. "Si les sculpteurs se déplacent pour créer au centre d’interprétation de la pierre, c’est parce que la pierre de Sprimont est reconnue internationalement pour son très beau coloris gris-bleu et sa grande qualité. Son aspect moucheté vient des nombreux fossiles enfermés depuis des milliers d’années", précise-t-on au centre