Liège

La chambre criminelle du tribunal correctionnel de Verviers a condamné mercredi Magali H., une Waimeraise de 43 ans, à une peine de 12 ans de prison pour avoir commis le meurtre par empoisonnement de son compagnon Christophe Briska, âgé de 33 ans, le 17 avril 2015. 

Ce jour-là, la prévenue et la victime avaient décidé de se suicider ensemble mais la prévenue avait longuement expliqué que le dispositif mis en place n'avait fonctionné que pour son compagnon. Elle était revenue sur ses déclarations en début de procès en reconnaissant que le dispositif était différent de celui expliqué et qu'elle n'avait pas eu le courage de partir après avoir constaté le décès de son compagnon.

La chambre criminelle a considéré que les éléments constitutifs du meurtre par empoisonnement étaient rencontrés sur base des déclarations de la prévenue, mais également des premiers témoins et des nombreuses expertises qui confirment que la prévenue ne s'était pas administré les produits qui aurait pu conduire à son décès.

Le tribunal a considéré qu'elle avait contrôlé tout le processus de mort, qu'elle avait maîtrisé le système qui ne pouvait qu'aboutir au décès de la victime.

La prévenue a quitté la salle libre, étant sous bracelet électronique.