Liège

Bastien Cabrera, champion de Belgique, collectionne les victoires

FEXHE-LE-HAUT-CLOCHER Bastien Cabrera est un jeune garçon qui vit la vie à toute vitesse. À l’école comme en karting, sa grande passion, il devance ses compagnons. “Je viens de réussir, à 10 ans, mon CEB et suis champion de Belgique BKK en catégorie mini” , nous dit ce jeune épris de sports moteur. La saison 2012 n’a pas encore livré tous ses verdicts. “Il y a 10 courses dans une saison. Actuellement, j’ai remporté cinq des six premières manches” , commente-t-il fièrement.

Aujourd’hui, sous les conseils de Yoan Médart, son coach, Bastien s’oriente davantage vers la formule indoor. “Il peut y exprimer tout son talent” , raconte son entraîneur. Ce Liégeois, champion d’Italie et vice-champion du monde avec son équipe (Bluestars Racing Team), a pris en charge la carrière de notre jeune prodige. “Mon rôle est d’affiner sa technique, qui est déjà au-dessus de la norme, et de renforcer son mental. Il est inutile de vouloir le brusquer, c’est un surdoué. À son niveau, les détails font déjà la différence. Il doit apprendre à rester lucide en course afin d’exploiter les stratégies que nous élaborons” , explique son mentor qui ne manque pas d’ambitions pour son jeune poulain. “Les Championnats du Monde Juniors 2013 sont notre prochain objectif. L’intégration au sein de mon team lui permettrait d’accéder à de belles épreuves.”

Pour atteindre ses buts, Bastien doit s’entraîner différemment. “Pour m’habituer à la catégorie adultes, nous lestons mon kart lors des entraînements. Les vitesses sont plus élevées et les trajectoires sont modifiées avec le poids des machines. C’est un sport très physique. Nous encaissons des forces G importantes et sommes souvent en apnée” , nous dit le jeune champion.

Alors que sa maman ne peut le suivre en compétition (“Je lui porte malheur, paraît-il” ) son papa est omniprésent. “C’est en m’accompagnant qu’il a mis le pied à l’étrier. Il devait avoir 5 ans lorsqu’il a débuté à Grivegnée” , confie Carlos Cabrera. D’origine espagnole, Bastien n’a d’yeux que pour Fernando Alonso. “C’est le meilleur des pilotes” , ajoute-t-il tout de go . “Je me réjouis de le voir à Francorchamps. C’est une surprise de Yoan.” Avec 23 victoires et une vingtaine de podiums en 50 courses, Bastien est assurément sur les traces de son idole pour atteindre le sommet du sport automobile.



© La Dernière Heure 2012