Liège Ouvert ce dimanche de 13 h à 18 h; un circuit guidé est organisé à 14 h

Imperia, un nom ambitieux qui eu jadis son petit succès… et qui est intimement lié à la petite entité de Trooz, nichée dans la vallée de la Vesdre. Ici en effet, personne n’ignore ce que signifie ce patronyme, bien que l’usine automobile, ainsi nommée, ait fermé ses portes à l’aube des années 60.

Ce week-end, dans le cadre des Journées du Patrimoine, un circuit sur le retour de cette marque automobile est organisé à Trooz. Il est en effet proposé au départ du musée Les Amis des Ancêtres, situé rue Vallée 609 à Trooz.

Au programme : quelques ancêtres Imperia, Standard, Vanguard, TR2, rouleront comme par le passé vers l’ancienne usine Imperia, dont la façade est classée. "L’aperçu de la piste sera l’occasion de nombreux commentaires", confiaient les organisateurs. Le musée est à visiter de 13 h à 18 h.

La thématique de ces journées du Patrimoine est donc l’insolite… Ici, face à cette usine Imperia, le ton est donné. Une véritable piste d’essais est en effet située sur le toit de l’ancienne entreprise, une attraction en soi…

De 1904 à 1958 en effet, Trooz ou plutôt Nessonvaux (avant fusion des communes), abritait sur ses terres l’usine Impéria. Celle-ci avait été créée au début du XXe siècle par un certain Adrien Piedboef et reste, à ce jour, l’une des plus célèbres et des plus prestigieuses marques de l’histoire automobile belge.

À noter que le site, ordinairement fermé au public, est la propriété de l’entreprise Lamy Construction (depuis 30 ans déjà). Il y a deux ans de cela, le directeur de l’entreprise nous avait confié vouloir relancer le site… plus question de mécanique en l’occurrence mais pas question non plus de faire table rase du passé. L’objectif serait en effet de réhabiliter une partie du site en le réaffectant à du commerce et à du logement (on parlait à l’époque de 80 à 90 logements, appartements et maisons unifamiliales).

Caractère insolite oblige, la piste, toujours visible sur le toit, devrait trouver une place de choix dans ce projet puisque la partie commerciale pourrait être associée à cette vue imprenable sur cet insolite patrimoine industriel. De quoi ravir les nostalgiques et les amoureux de belles mécaniques.