Liège La présentation du bilan du collège par les élus PS fait grincer des lents au CDH

30 ans de mariage et, en une conférence de presse… tout est gâché ! Ce résumé de la situation entre les partenaires PS et CDH, en majorité à Liège depuis 1988, est certes un peu excessif. Mais il témoigne toutefois de la pression qui pèse aujourd’hui sur les partenaires liégeois qui, à en croire les sondages, seront malmenés lors du scrutin d’octobre 2018. Chacun part en campagne…

À la suite de la sortie socialiste sur le bilan du collège dès lors, le CDH a grincé des dents. Surtout en entendant le PS évoquer tous ces projets menés à bien, pour lesquels le CDH a "largement contribué", commente ce membre du parti centriste, qui préfère garder l’anonymat. "Ce n’est pas fair-play".

"Au CDH, nous sommes fiers du bilan de ce collège et pas seulement du bilan d’un parti, c’est vraiment dommage de constater que le PS a fait cette conférence sans nous", explique le sympathisant CDH, "ils savent que toutes les matières sont transversalles et que les dossiers sont généralement réalisés de manière collégiale".

Dans ce fameux bilan, le PS tirerait clairement la couverture estime-t-on au CDH, également sur des dossiers intégralement montés par le CDH. Trahison.

Et l’Humaniste d’évoquer quelques exemples comme la navette fluviale, les 5 millions que Liège a obtenu pour le Plan Wallonie Cyclables, la création d’un corridor pour les cyclistes au niveau de la place du XX Août ou encore la mise en lumière du parc d’Avroy et ces 15 millions obtenus pour la rénovation de la collégiale Sainte-Croix. Autant de dossiers marqués par la patte du CDH de Liège…

Trente années de mariage, c’est long… et un vent d’opposition peut (déjà) obliger ce vieux couple à faire chambre à part. Plus que 4 mois attendre avant, peut-être, le divorce.