Liège Les mouvements de jeunesse vont investir l’ancienne gare de Theux.

Il y a plusieurs années déjà que les navetteurs ne peuvent plus utiliser la gare de Theux mais, d’ici quelques mois, l’affectation du bâtiment devrait définitivement être modifiée.

D’une gare, le bâtiment se transformera en effet en local pour les mouvements de jeunesse de l’entité. Si le timing est respecté, l’ancienne gare accueillera, fin de cette année, les patros de Theux.

Pour réaliser l’opération, des travaux sont néanmoins nécessaires, des travaux de sécurisation notamment. "La commune a voté une ouverture de crédit de 150.000 euros pour effectuer ces travaux", nous précisait récemment, Didier Deru (IFR), échevin des Travaux.

Pratiquement parlant, les autorités communales ont donc rencontré les patros pour écouter leurs doléances. La commune étant propriétaire de la gare, l’occupation des lieux prendra la forme d’un bail emphytéotique.

Précisons que ce déménagement aura aussi pour conséquence la libération des locaux de l’ancienne Marotte, occupés par les mouvements de jeunesse et situés rue du Pont. C’est ici que la commune doit prochainement aménager son futur centre d’accueil touristique.

Pour rappel, c’est en 2011 que la SNCB avait fait savoir, dans le cadre de son plan d’économies, qu’elle fermerait 38 gares dans le pays, dont certaines en région liégeoise (Theux et Herstal notamment). La liste de ces gares avait été établie en fonction du nombre (jugé insuffisant) de transactions réalisées aux guichets.

Ce changement d’affectation ne devrait toutefois pas perturber les navetteurs puisque l’arrêt de Theux subsiste bel et bien, avec ses distributeurs automatiques de tickets.

Actuellement, les guichets existent toujours, ils devront être enlevés pour accueillir les activités des mouvements de jeunesse. Précisons encore que le contrat de bail prévoit qu’un espace soit réservé à l’ancien chef de gare.