Liège En ce moment, rien ni personne ne semble pouvoir arrêter les hommes de Christophe Kinet.

Le réalisme et la confiance, voilà ce qui aura orienté les débats, du moins d’un premier temps car, durant plus d’une demi-heure, Tilleur se sera cassé les dents sur un bloc aqualien bien en place et empreint d’une bonne mentalité. Mais après l’ouverture du score, les hommes de Christophe Kinet auront géré tranquillement les évènements.

"Nous avons fait le travail, avec la manière, face à une équipe qui avait besoin de points et qui a débuté la rencontre avec beaucoup de motivation", expliquait le coach tilleurien. "Nous avons su être patients et faire le 0-1 juste avant la pause. Ensuite, le 0-2 dès le retour des vestiaires nous aura mis dans les meilleures conditions pour gérer la fin de match même si après le 0-3, nous nous sommes un peu relâchés."

Aqualien de souche et auteur d’un assist et d’un but, Nicolas Delcourt avait le triomphe modeste tout en savourant néanmoins. "Nous avons fait ce qu’il fallait en inscrivant trois buts et en n’en prenant aucun. Nous sommes dans une bonne spirale, nous respectons nos objectifs mais faisons attention à ne pas tomber dans une certaine euphorie", prévenait le défenseur central de Tilleur avant d’évoquer sa performance personnelle. "Je suis super content mais c’est vraiment bizarre car cela fait bien deux, trois semaines que je rêve que je marque un goal ici, face à mon ancien club et dans le but près des vestiaires. Plus sérieusement, un goal, un assist, ça fait plaisir, surtout quand on joue défenseur central."


Aywaille : Delbouille; Diez, Lambert, Pirnay, Coonen; Kadima (66e Palmaers), Lindemann (57e Corbesier), Ferron; J. Rasquin, W. Rasquin (70e Olondo); Ben Sellam.

Tilleur : Fillieux; Sciullintano, Van Aerschot (82e Herbillon), Delcourt, Crespin; Van Steenberghe; Andich, Di Gregorio, Falcione, Rossi (68e Brissinck; Pollina (76e Capone).

arbitre : M. Dams.

avertissements : Rossi, Lindemann.

les buts : 38e Falcione (0-1), 46e Di Gregorio (0-2), 53e Delcourt (0-3).