Liège À Chaineux, c’était un trail aussi festif que sportif.

Le coureur verviétois a le sens de la fête. Après le 6 e km festif du jogging de Welkenraedt, le relais pékèt d’Arbespine, voilà désormais au calendrier des courses festives régionales le trail relais de Chaineux.

Depuis cinq ans, la bande des joyeux lurons du XP Team, secondée efficacement par des bénévoles et le comité des fêtes de Chaineux, propose un trail en triplette avec quelques stations gustatives.

"Et c’est toujours un plaisir de revenir à Chaineux pour goûter cette ambiance et plus particulièrement ce passage sous le chapiteau où tout le monde est rassemblé et où on tend devant vous 10 plateaux de pékèt et vous pouvez difficilement refuser", souligne le vainqueur Luc Michel bien obligé de se plier à la tradition surtout après avoir couru… et perdu le peloton après 300 m. "J’ai fait un tout droit après le départ dans la prairie et j’ai été suivi par la meute…"

Toutes les tactiques sont bonnes mais vendredi soir la course était finalement secondaire. Comme à l’accoutumée, les coureurs présents ont pris du plaisir. "C’est notre philosophie. On s’inspire des courses festives auxquelles nous avons participé afin de permettre au coureur d’allier sport et amusement", explique Pierre Bemelmans, l’un des organisateurs…

Et on peut compter, à l’Est de la Province, sur quelques chauffeurs d’ambiance. À l’instar de Wally Walraff qui essaya en premier l’obstacle dressé sur la route des coureurs. Un château gonflable dans lequel il fallait sauter après avoir grimpé un escabeau. "Dans les courses décalées de la région, c’est un rendez-vous incontournable. C’est une course jeune mais qui surprend puisqu’on a eu, pour ce 5e anniversaire, droit à un ravitaillement champagne avec ses zakouskis."

Et, on vient parfois de loin, de très loin même pour gambader dans la gadoue, de nuit, une frontale pour orienter le coureur… "J’adore, je suis dans mon élément. Un chouette parcours, des obstacles et en plus, les riverains jouent le jeu et proposent aussi quelques ravitaillements", souligne Astrid Vliegen, venue de Bullange… Un air de Champenoise qui a ravi les 160 participants…