Liège

Deux des quatre policiers blessés le 29 mai lors de l'attentat survenu dans le centre de Liège l'auraient été par des tirs amis, selon des sources policières relayées par la RTBF mardi. 

Les tirs du peloton antibanditisme survenus lorsque Benjamin Herman est sorti de l'Athénée Léonie de Waha auraient blessé deux policiers de la brigade judiciaire qui tenaient le périmètre de sécurité, à plus de cent mètres de là.

Vincent Gilles, le président du SLFP Police, estime que ce type d'incident peut facilement s'expliquer. Les policiers ne disposent que de quatre séances d'entraînement de quatre heures par an, explique-t-il.

"De manière générale, les policiers sont bien trop peu entrainés, ce qui n'enlève rien à leur professionnalisme", estime-t-il, ajoutant que les différents services ne sont pas habitués à s'entraîner et à travailler ensemble.