Liège Le PCA a été adopté et sera soumis à enquête publique.

Le plan communal d’aménagement (PCA) provisoire pour le site de l’ancienne râperie a été adopté, lundi soir, par le conseil communal de Waremme. L’opposition Ensemble, qui pointe des faiblesses notamment en terme de mobilité, s’est abstenue. " Même si nous nous réjouissons de voir une friche industrielle être reconvertie en habitat, le dossier présente des lacunes ", explique le conseiller Lionel Henrion (Ensemble).

Pour la majorité PS et l’échevin Vincent Mignolet, qui est en charge de l’Urbanisme, l’adoption de ce PCA est une étape importante dans ce dossier qui avait été lancé en 2 001. Le dossier sera d’ailleurs bientôt soumis à enquête publique.

En tout, ce sont 300 habitations qui devraient voir le jour sur le site de l’ancienne râperie où les activités avaient pris fin dans les années 90.

180 maisons et 120 appartements sont envisagés sur ce site qui sera notamment aménagé afin d’apporter du confort aux usagers faibles. Des pistes cyclables y seront créées.

Le PCA qui a été adopté prévoit aussi la création d’un parc d’un hectare au centre du quartier. Ce parc ne sera pas seulement accessible aux habitants de ce nouveau lotissement mais aussi aux habitants du quartier. Le but est d’éviter de créer un quartier dans le quartier.

Une attention particulière est également portée à la récupération des eaux. Les habitations devront entre autre être dotées d’une citerne de récupération des eaux de pluie de 10.000 litres.

En l’absence d’embûche, il est prévu de voir les premières habitations sortir de terre dans un peu moins de trois ans.

Le dossier avait été lancé en 2001. Un PCA avait été mis à l’étude. Il avait ensuite été décidé de réaliser une charrette urbanistique qui permettait d’associer les habitants à la réflexion. L’auteur du projet était décédé. Le dossier avait alors dû être repris. C’est ce qui explique la durée plutôt longue de ce dossier. La charrette urbanistique avait néanmoins servi de base au PCA.