Liège

LIÈGE

Un employé de la Banque nationale donne l’alerte… Le sac ne contenait que des vêtements

BOMBE La ville de Liège fait régulièrement l’objet de menaces terroristes qu’il faut sans doute parfois prendre au sérieux.

C’est d’ailleurs en vertu du principe de précaution que, dimanche en toute fin de matinée, les environs immédiats des locaux liégeois de la Banque nationale, place Saint-Paul, ont été complètement bouclés.

Peu avant midi, un employé de ladite banque a vu un sac de toile qu’il a jugé suspect, abandonné devant les locaux de la BNB. L’homme a alors prévenu la police. Dans un temps record, les équipages de plusieurs voitures de police ont été appelés sur place et ont bouclé le quartier.

Les piétons ont été priés de quitter les lieux et les habitants sommés de se confiner à l’intérieur. Toutes les voies d’entrée comme les rues Hazinelle, Saint-Remy ou le tournant Saint-Paul ont été fermées et ce, tout comme le parking de la place.

“C’était très impressionnant” , confie Richard, un habitant de la place. “On ne pouvait même pas regarder par la fenêtre. Un policier avec un porte-voix nous hurlait tout le temps de rester chez nous.”

Une fois les lieux sécurisés et les services de secours prêts à intervenir, les démineurs de l’armée sont entrés en action.

À l’aide d’un robot, ils ont d’abord fait exploser le sac suspect. Puis, vers 13 h 10, un homme protégé à l’aide d’épais vêtements de sécurité et d’un impressionnant casque s’est approché du sac suspect. Il l’a ouvert et s’est alors rendu compte que le sac ne contenait que quelques vêtements. Ouf !

La place Saint-Paul a donc été rendue à la circulation et aux piétons. Elle a rapidement retrouvé sa quiétude dominicale



© La Dernière Heure 2010