Liège

L'ancien directeur général de la commune de Limbourg, Luc C., un Verviétois âgé de 67 ans, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine d'un an de prison avec sursis de cinq ans pour la moitié. 

Il était poursuivi pour une violation du secret professionnel après avoir favorisé une candidate à un emploi en lui fournissant les réponses d'un examen. C'est lors d'un congé du directeur général de la commune de Limbourg, ancien secrétaire communal et plus haut fonctionnaire de la commune, que l'employé qui l'avait remplacé avait découvert une série d'e-mails compromettants.

Un de ces courriers électroniques était adressé à une dame et concernait la révélation d'un article qui devait être employé lors d'un examen d'embauche. Le fonctionnaire avait proposé, contre rémunération de 1.500 euros, d'offrir un avantage significatif à la candidate.

Ce fonctionnaire souffrait d'une addiction aux jeux. Initialement inculpé de corruption dans ce dossier, il avait obtenu un non-lieu et avait été renvoyé uniquement pour répondre de violation du secret professionnel.

D'abord condamné par défaut à de la prison ferme, le prévenu a été rejugé dans une procédure d'opposition. Il a finalement bénéficié d'un sursis partiel portant sur la moitié de la peine d'un an de prison prononcée contre lui.