Liège

L’idée est soutenue par l’ASBL Urbagora… mais aussi par le CHR de la Citadelle

LIÈGE Grotesque ? Trop cher ? Irréalisable avant l’exposition internationale espérée de 2017 ? Inutile ? Ce lundi, un projet pour le moins atypique était présenté à la presse liégeoise : un téléphérique qui permettrait de relier la place Vivegnis à l’hôpital de la Citadelle, du moins c’est le trajet proposé. Et clairement, toutes les critiques précitées sont balayées par les porteurs de projets.

On ne s’étonnera pas de voir que ce dernier est soutenu ardemment (proposé même) par l’ASBL Urbagora, qui se définit comme un groupe de réflexion sur l’urbanisme et la mobilité. Le projet prend toutefois un certain poids lorsqu’on sait que c’est dans les locaux du Centre hospitalier régional de la Citadelle qu’il fut présenté…

“Ce serait vraiment un plus en terme d’image pour la ville, en terme d’attractivité” , expliquait en effet ce lundi Marie-Claire Lambert, présidente du CHR et accessoirement cheffe de groupe PS au conseil communal de Liège.

Pour cette dernière comme pour François Schreuer, président d’Urbagora, l’intérêt est touristique (notamment pour Liège 2017) mais pas seulement.

“Le premier enjeu est celui de la mobilité quotidienne , insiste François Schreuer, on sait que le relief de Liège entraîne une concentration et même un goulot d’étranglement place Saint-Lambert” . À pleine charge, un téléphérique aurait une capacité aussi importante qu’une ligne de bus. Intéressant lorsqu’on sait que plus de 10.000 véhicules sont chaque jour “en échange” avec la Citadelle. L’autre enjeu est bien le service public disent les défenseurs du projet qui évoquent un lien avec la place Vivegnis pour rejoindre directement la voie ferrée ainsi que des lignes de bus.

Quant au funiculaire, déjà avancé par l’échevin de la Mobilité, il serait plus cher et surtout, ne relierait que l’Esplanade Saint-Léonard au boulevard ceinturant la citadelle, en perçant une zone chère au cœur des Liégeois, les coteaux.

L’idée est donc lancée mais Marie-Claire Lambert évoque déjà un dossier remis aux autorités communales ainsi que chez le ministre Philippe Henry. Et d’espérer très rapidement “une étude de faisabilité” .



© La Dernière Heure 2012