Un tout nouveau… crématorium

M. B. Publié le - Mis à jour le

Liège

Néomansio a été inauguré vendredi dernier à Welkenraedt, avec deux ans de retard

WELKENRAEDT C’est en 2010 qu’on l’attendait mais quelques aléas avaient retardé la construction du nouveau crématorium basé à Welkenraedt et baptisé Néomansio, ce qui signifie nouvelle étape . Les découvertes de plantes rares puis d’animaux protégés expliquent en effet ce retard.

Toujours est-il que Néomansio fut inauguré voici quelques jours et qu’il s’agit bien du 6e crématorium wallon qui devrait accueillir les premières crémations le 9 juillet prochain. Ce dernier était d’autant plus attendu que le nombre de crémations n’a cessé d’augmenter ces 10 dernières années. À Robermont, on a enregistré une augmentation de l’ordre de 34 %.

La particularité de ces nouvelles installations est bien sûr qu’elles sont tournées vers le futur en matière de consommation d’énergie. Ainsi, les installations (deux unités de crémations), disposent d’un système de ventilation naturelle et d’un système de valorisation de la chaleur. Si, si ! Un principe qui est d’ailleurs déjà envisagé pour le crématorium de Robermont.

Depuis un certain temps, la saturation du crématorium liégeois obligeait certaines familles à se tourner vers d’autres sites. Les deux unités de Welkenraedt ont une capacité de 1.000 crémations par an.

En 2011, 4.397 défunts ont été incinérés à Liège dont 10 % provenaient de l’arrondissement de Verviers.

Celui de Welkenraedt s’étend sur six hectares et se compose également d’un nouveau cimetière communal ainsi que d’un cimetière mémorial pour la dispersion des cendres.

En 2010, l’intercommunale du centre funéraire de Liège s’était agrandie en accueillant 50 nouvelles villes et communes… lorsqu’un défunt est originaire d’une commune de l’intercommunale, un tarif préférentiel est pratiqué. Le coût global de l’investissement est de huit millions d’euros.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner