Liège Philippe Henry souhaite un trajet plus long de 7 km, qui relierait Jemeppe à Herstal

Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, souhaite qu’un tram relie Jemeppe à Herstal d’ici 2020 et a demandé à la Société régionale wallonne du transport (SRWT) de s’inscrire dans la programmation du Fonds européen de développement régional (Feder) 2014-2020.

Un tram reliera Sclessin et Coronmeuse d’ici le printemps 2018 mais le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, souhaite un trajet plus long de sept kilomètres, qui relierait cette fois Jemeppe à Herstal.

D’après nos collègues du Soir, le ministre a demandé à la SRWT de s’inscrire dans la programmation Feder 2014-2020 et trois demandes de fonds européens devraient être introduites : une sollicitant une aide européenne pour une extension de la ligne jusqu’à Jemeppe, une autre proposant une extension jusqu’à Herstal, une troisième enfin suggérant à l’Europe de cofinancer ces deux extensions.

La Société régionale wallonne du transport s’attelle actuellement à la rédaction de ces dossiers, qui doivent être remis au plus tard le 15 mai au comité de sélection chargé d’évaluer les différentes demandes et de faire en septembre ses recommandations au Gouvernement wallon.

Les projets mis en avant par le comité de sélection puis approuvés par le Gouvernement wallon seront ensuite soumis à la Commission européenne et une décision est attendue à la fin de 2014.

"Nous ne partons pas de rien", précise le porte-parole de la SRWT, Stéphane Thierry. "Le premier trajet imaginé reliait déjà Jemeppe à Herstal en passant par Liège, un grand nombre d’études ont donc déjà été faites."

Ce souhait d’étendre le trajet du tram liégeois est également partagé par Marie-Dominique Simonet, tête de liste liégeoise du Centre démocrate humaniste à la Région, et par Christine Defraigne, tête de liste du Mouvement réformateur.