Liège

La mère d’accueil a écopé d’une peine complémentaire de 3 ans de prison avec sursis probatoire

Une mère de famille d’accueil de Soumagne âgée de 52 ans a écopé de 3 ans de prison avec sursis probatoire pour avoir commandité l’assassinat de la mère biologique d’un des garçons placés chez elle ! 

 Une peine qui s’est ajoutée à une peine de 2 ans de prison avec sursis probatoire qui lui a été infligée par la cour d’appel de Liège pour avoir commis des maltraitances sur cet enfant, diagnostiqué schizophrène.

 Le 10 octobre 2013, ce jeune homme s’est rendu chez sa mère biologique à Soumagne et a tenté de l’égorger. Il lui a porté plusieurs coups de couteau. Un voisin est intervenu et a probablement sauvé la vie de la malheureuse. 

 L’auteur des faits a expliqué que c’était sa mère d’adoption qui lui avait conseillé de tuer sa mère biologique pour régler les problèmes de son accueil chez elle. Le prévenue niait les faits mais le tribunal a estimé qu'il y avait des éléments suffisants pour estimer qu'elle avait bien fomenter l'assassinat de cette dame.