Une nouvelle réserve... bi-régionale

M. B. Publié le - Mis à jour le

Liège

Elle fait partie intégrante du réseau des Réserves de la Montagne Saint-Pierre

BASSENGE Comme la réserve naturelle plus vaste dans laquelle elle s’étend, elle est à cheval sur le territoire wallon et le territoire flamand : la nouvelle réserve de Derrière les Massottes a été inaugurée voici quelques jours au cœur de la Montagne Saint-Pierre. Elle représente le fruit d’un travail entamé il y a plusieurs années déjà par les associations Natagora et par Natuurpunt.

C’était il y a deux ans en effet, les terrains, qui se situent sur la commune de Bassenge notamment (Boirs), étaient acquis par les associations et ce, grâce au soutien financier du baron Edgard Kesteloot (qui fut une des chevilles ouvrières de l’émission Le Jardin extraordinaire ).

L’objectif était double : la préservation des milieux bien sûr mais aussi un accès au grand public. Aucun chemin balisé n’est pour l’instant tracé dans cette nouvelle réserve qui s’étend sur quatre hectares mais les lieux sont configurés comme des pâturages, attention aux moutons.

Depuis 2009, dans le cadre du projet Life Helianthème, l’objectif de Natagora et de Natuurpunt est bien de sauvegarder et de restaurer dans la Montagne Saint-Pierre les pelouses calcicoles. Ce projet, qui doit être concrétisé en cinq années, verra 16 hectares de terrains déboisés… Au niveau des Massottes comme dans d’autres zones de la Montagne, la gestion de ces prairies maigres de fauches se fait par des pâturages ovins (moutons) qui sont ici réintégrés, plusieurs dizaines d’années après leur disparition.

La nouvelle réserve est également subdivisée en trois enclos de taille plus modeste afin que le pâturage soit plus efficace sur la végétation. Déjà, une haie composée de 17 espèces indigènes à fleurs et à fruits fut plantée comme un verger constitué de pommiers d’anciennes variétés. La biodiversité favorable de la réserve des Massotes permet au grillon des champs, à l’argiope fasciée (araignée), tout comme à de nombreuses espèces d’orchidées, de se développer. Notamment...



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner