Liège L’idée séduit mais n’est pas une priorité du plan de mobilité

Il va bientôt falloir repenser toute la mobilité à Verviers avec la construction du centre commercial. Certes, ce n’est pas encore pour demain mais les autorités doivent anticiper la future suppression, et elle est inéluctable, de la trémie.

Avec cette entrée de ville en moins, il va falloir trouver des solutions. Cela passera-t-il par la mise à deux voies de l’avenue Mullendorf qui relie la rue du Tribunal au Stade de Bielmont ? Elle est actuellement en sens unique et offre une porte de sortie. Sera-t-elle dans le futur une porte d’entrée ?

L’idée mérite d’être posée d’autant que récemment, suite aux travaux rue de Mangombroux, soit la parallèle à l’avenue Mullendorf, la voirie a été mise en double sens durant de longs mois.

Bref, un test grandeur nature pour les autorités. "Un test concluant, admet d’emblée Malik Ben Achour, échevin de la Mobilité. Mais si cette solution doit devenir pérenne, il faut l’encadrer de conditions. Premièrement, il faudra réaménager totalement l’espace afin de ne perdre aucune place de stationnement, ce qui n’avait pas été le cas lors des travaux."

"Il faudra ensuite étudier les flux descendant simultanément de la rue de Mangombroux et de l’avenue Mulendorff, ce qui n’a pu être fait lors des travaux bien évidemment. Et puis, il ne faudra surtout prendre aucune décision sans l’aval des riverains qui craignent des nuisances de pollution avec un nombre accru de véhicules."

Ce n’est manifestement pas une priorité du plan de mobilité attendu pour fin juin et qui entre dans sa dernière ligne droite. Il est plutôt question de l’axe Kermadec-Victoire-Palais mais aussi de la rue du gymnase et de son futur sens de circulation. "Chaque décision a beaucoup d’impact sur les différents endroits de la ville", assure l’échevin.