Liège Le CDH, qui dirige Verviers avec le PS, sort son programme fait de 30 propositions

À six semaines des élections, et à quelques heures de la rentrée, le CDH Verviers s’offre sa sortie, celle de son programme, de ses idées, de son projet dont les Verviétois sont les héros. Six semaines pour convaincre, pour faire percoler les propositions, ce ne sera pas de trop.

D’autant que les Humanistes, pour rester au contact avec le PS et le MR, pointés il y a quelques mois comme les deux partis de pointe, doivent multiplier les initiatives et insuffler une véritable dynamique à leur campagne bien qu’ils soient présents tout au long de la mandature sur le terrain.

Le CDH, au terme de ses nombreuses rencontres, mise sur la transition. "C’est ce qui nous différencie le plus du discours ambiant. Nous avons une vraie volonté de travailler autrement en mettant ensemble les politiques, les services administratifs, le citoyen et l’intelligence collective soit l’expertise acquise par les uns et les autres que ce soit dans le privé ou l’associatif", explique Marc Elsen, la tête de liste humaniste.

L’objectif est et reste de relancer Verviers "mais de façon plus participative en fédérant la population et en modifiant la façon de faire de la politique puisque nous souhaitons constituer, au travers de cellules autour du bourgmestre et du premier échevin, des groupes de travail regroupant majorité et opposition œuvrant sur les grands projets. Ainsi, tout le monde serait associé au succès."

Vision angélique ? Le programme et les trente propositions se veulent en tout cas concrètes. Le CDH souhaite créer une Agora au centre-ville afin de faciliter le partage d’expériences, la mixité des cultures et le vivre-ensemble. Un village jeunes entreprises est également dans les cartons humanistes afin de repenser l’offre commerciale via des pop-ups stores ou en s’appuyant sur la nouvelle législation de baux.

Cap sur 2030…