Liège Son lancement opéré par le directeur d’ASO en personne

"Si nous avons pu obtenir cet événement international diffusé à travers le monde, c’est grâce aux relations privilégiées entre la Province de Liège et ASO mais aussi à cette envie affichée des citoyens pour l’accueil de l’événement", se félicitait ce jeudi midi Muriel Targnion, la bourgmestre de Verviers devant une foule… dispersée malgré le soleil printanier.

Pour la ferveur populaire, on repassera et on espère que le premier événement, prévu le 4 juin, drainera quand même les foules.

"Les animations seront nombreuses. Un petit-déjeuner sera proposé aux 200 premiers participants. Nous mettrons également en place avec le Central et le GCV deux randonnées cyclo-sportives d’une centaine de kilomètres. Des balades de 10 à 20 km, et de difficultés assez différentes, sont aussi proposées. Sans oublier des initiations au Parkour ou Break Dance et des démonstrations de vélo trial et de BMX." Bref la fête du vélo pour tout un chacun un mois avant l’arrivée de la Grande Boucle.

Si le Tour passe par Verviers, c’est clairement grâce aux liens d’amitié entre la Province de Liège et ASO. Et Christian Prudhomme, son directeur, ne s’en cache pas. "C’est le choix du cœur pour une région, un terroir et une terre qui aiment le vélo alors que l’on aurait pu continuer en Allemagne ou bifurquer vers les Pays-Bas et Maastricht où les demandes étaient pressentes."

Le 3 juillet, le Tour repassera par Verviers. 41 ans après son seul et unique passage jusqu’à présent. Et la fête sera belle du matin jusqu’au soir. Avec le village de départ, un tracé de 5 km dans Verviers et puis un village du Tour au centre-ville avec dégustation et animation à profusion pour les enfants (VTT, kid foot, espace dessin…).

Il y aura également un grand écran pour vivre en direct les derniers kilomètres de cette 3e étape.