Liège Arnaud Vieilvoye et Gina vendent des Santons de Provence. Même Tchantchès a sa figurine homologuée.

Dans les allées du Village de Noël ouvert depuis ce 25 novembre à Liège, certaines échoppes sont là depuis toujours. C’est le cas d’Arnaud Vieilvoye et de sa femme Gina. Si le vin chaud reste la motivation première des fêtards, Gina et Arnaud lui préfèrent le Santon de Provence. Rencontre.

Comment avez-vous vu évoluer cet événement ?

"Le Village de Noël fête ses 30 ans d’existence cette année et nous sommes présents depuis 28 ans en tant qu’ambassadeur officiel des véritables Santons de Provence. Nous sommes en effet parmi les tout premiers exposants sur le plus ancien et plus grand Village de Noël de Belgique. Nous sommes fiers d’avoir suivi l’évolution et la transformation de ce marché en véritable village".

Qu’apporte ce concept de village ?

"C’est unique en Belgique, c’est une âme qui a été apportée. Des marchés, il y en a partout mais ici il y a la poste, la mairie, etc. Cela a d’ailleurs inspiré d’autres événements".

Les Santons, c’est particulier… d’où vient cette idée ?

"Mes parents avaient un commerce à Banneux et nous allions souvent en vacances en Provence. Nous en ramenions pour les vendre et petit à petit, l’idée a germé d’en vendre ici. C’est un produit qui s’impose puisque les Santons, c’est ce qu’on trouve dans les crèches. Le terme signifie petit saint".

Vous avez un public cible ?

"Il a fallu se faire une clientèle mais le meilleur public reste celui des collectionneurs. Ils sont devenus nos amis et reviennent chaque année pour découvrir les nouveautés. Ils nous montrent ce qu’ils construisent chez eux, de véritables villages, c’est exceptionnel. Et il y a le public familial, beaucoup de grands-parents en achètent pour leurs petits-enfants, pour les naissances".

Quel produit est le plus remarquable ?

"Par notre chauvinisme et notre attachement à notre folklore liégeois, j’ai eu l’idée de demander à nos maîtres santonniers s’ils seraient d’accord de réaliser nos illustres personnages Tchantchès et Nanesse en véritables Santons. Tout en respectant toute la fabrication provençale bien sûr".