Liège Le PS liégeois fait son bilan… Willy Demeyer se dit "fier" du travail accompli

Il le sait mieux que quiconque… et il le répétait d’ailleurs ce mardi, à l’heure de dresser le bilan du PS liégeois : "Oui, ça va changer". À 4 mois d’un scrutin communal inédit, Willy Demeyer, bourgmestre PS depuis 20 ans et en majorité avec le CDH depuis 30, ne s’inquiète toutefois pas; ou fait mine de ne pas se laisser gagner par l’émotion. "Car je connais les Liégeois, je les fréquente tous les jours… Les citoyens vont s’exprimer et c’est eux qui ont raison, je n’ai pas peur". Le principe de la démocratie… "C’est à nous de les persuader de notre bilan. Et je suis non seulement fier du collège mais aussi de l’administration". Administration qui, elle, restera en place, qu’importe le résultat des élections.

Ce n’est donc pas à l’hôtel de ville, "que nous briguons à nouveau", mais juste à côté, que Willy Demeyer et ses échevins socialistes, Maggy Yerna, Jean-Pierre Hupkens, Roland Léonard, Julie Fernandez-Fernandez, Pierre Stassart, Marie-France Mahy et Fouad Chamas, retrouvaient "une virginité" à l’aube des élections.

L’argument de campagne : le bilan précisément dont ils ne sont pas peu fiers. Reconnaissons-le, celui-ci est dense et, en six années supplémentaires, bien des dossiers ont été menés à terme. "Six ans, ce sont 289 réunions de collège, 76 séances de conseil, 6 budgets"… 3 milliards d’euros de fonctionnement ainsi que 160 millions d’euros d’investissement. "Et 95 % d’actions réalisées pour notre projet de ville".

Lesquelles ? La rénovation de 2.500 logements publics, la création d’un marché du circuit court, des opérations de rénovation urbaine, à Droixhe notamment, le redéploiement culturel (Boverie, Mad…), 1.000 permis à traiter par an, "une vision urbanistique qui intègre une vision sociale avec 10 % de kots sociaux pour les immeubles à kots", mais aussi 153 nouvelles places de crèche, des repas bios en augmentation dans les cantines, des mairies de quartiers plus accessibles et plus nombreuses, 400 projets d’espaces publics, 28 nouvelles plaines de jeux… Sans parler des grands travaux comme la place de l’Yser, les quais de Meuse (entre autres) ou les grands projets initiés comme le tram, les parkings relais et on en passe.

Oui, le menu est copieux ! "Et oui, Liège change en bien", estiment les élus PS. Il leur faut désormais convaincre l’électeur que la continuité est la meilleure option. Les compteurs seront en tout cas remis à zéro.

Liegechange.be : site de campagne du PS !

Pratique, utile et (presque) exhaustif… la sortie du PS sur son bilan de législature correspond à l’inauguration de ce site Internet : Liegechange.be; un outil pour le moins commode, un site de campagne également et dans lequel on retrouvera plus de 350 actions, menées par le collège communal liégeois et plus particulièrement par le bourgmestre et les échevins socialistes.

Au menu : deux méthodes fonctionnelles de recherche de ce qui, à Liège, a été réalisé ces six dernières années… la première consiste à sélectionner le quartier de son choix, parmi les 15 quartiers référencés. Et en un clic, tous les projets, petits et grands, développés sur cette zone sont référencés avec, si le curieux s’intéresse, tous les détails (chiffres, historique, éléments de contexte, etc.) du dossier et de la politique dans laquelle il s’inscrit.

L’autre recherche est d’ordre thématique : sport, citoyenneté, culture, mobilité, commerce, logement, social et santé sont quelques-unes des catégories au travers desquelles le citoyen liégeois pourra se rendre compte du travail accompli par cette majorité. Un outil qui se veut accessible; un outil de campagne qui arrive à point.